Feuille de paie : Prélèvement à la source, agir pour protéger les budgets fragiles

Les étapes du prélèvement à la source

Au 1er Janvier 2019, l’impôt sera directement prélevé sur notre salaire, provoquant une baisse mécanique de la rémunération mensuelle allant jusque 10%.

Quel impact sur mon budget ?

Pour les salariés qui n’ont pas fait le choix de la mensualisation, un budget déjà précaire est mis en difficulté. S’il est certes possible de travailler à renégocier ses prêts, ce n’est pas forcément possible ni efficace pour tout le monde.

Il apparaît donc nécessaire d’envisager le maintien du niveau de rémunération actuel pour éviter d’aggraver une situation fragile voire préoccupante. Et vous avez été plusieurs à exprimer votre inquiétude auprès de la CFDT. Nous avons travaillé le sujet.

La CFDT propose de protéger les budgets fragiles

L’idée d’être rémunérés sur 12 mois plutôt que 13 mois permettrait le maintien du niveau de revenu mensuel et l’entreprise sait déjà le faire !

Le 13ème mois étant utilisé par de nombreux salariés pour alimenter leur Compte Epargne Temps  ou conversion en congés supplémentaires, et par ailleurs, ayant entendu la Direction refuser tout retour à 12 mois lors des dernières négociations statutaires, la CFDT propose de répondre à cette légitime demande en généralisant la méthode de l’avance telle que mise en œuvre pour les salariés de Diamis, dans la cadre des modalités d’intégration.

Les salariés de Diamis bénéficient actuellement du dispositif suivant :

  • est faite une campagne pour demander aux salariés de se choisir une rémunération lissée  sur 12 mois. L’option pour cette avance mensuelle est choisie par le salarié, pour l’année civile complète, au plus tard au 30 novembre de l’année N-1 (Etudier la possibilité d’une tacite reconduction ?).
  • le lissage se fait par versement d’une avance sur 13ème mois . Le montant de l’avance est calculé chaque année en début d’année. 

 Cette avance est versée selon les modalités suivantes :

    • De janvier à mai : versement de l’avance mensuelle
    • Juin : versement du solde de l’acompte (calcul de l’acompte sur le 13ème mois équivalent à cinquante pour cent du salaire mensuel de base de juin moins les avances versées)
    • De juillet à octobre : versement de l’avance mensuelle
    • Novembre : versement du solde du 13ème mois équivalent au salaire mensuel de base de novembre de l’année en cours (13ème mois moins toutes les avances et le solde de l’acompte de juin)
    • Décembre : pas d’avance.

Et alors ? c’est possible ?  Pas vraiment comme on l’avait imaginé mais voici ce que la direction a mis en place :

La Direction n’est pas revenue vers nous pour faire suite à notre demande. Mais nous avons quand même influé sur la mise en oeuvre :

 » les collaborateurs en contrat à durée indéterminée dont le salaire mensuel est inférieur à 2.700€ bruts* qui rencontreraient des difficultés financières liées au prélèvement à la source peuvent prendre contact avec leur Responsable Ressources Humaines pour envisager un dispositif d’accompagnement spécifique à l’année 2019. » Communication générale DRH du 29 Novembre 2018 dernier. 

Nous avions pensé les budgets fragiles comme potentiellement à tous les niveaux de rémunération. La direction l’a mis en place sur un seuil que l’on juge trop peu élevé, sans doute une façon de réduire le nombre de bénéficiaires potentiels ..

Suivez nous ..

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.