Quels sont les impacts de la séparation pour nous salariés de Worldline ?


Des impacts sociaux :

L’Unité Economique et Sociale Worldline ne sera plus couverte par
les accords Groupe à compter de la date de séparation(*)    

Chaque accord Groupe fixe dans leur texte son champs d’application.
Worldline ne sera dans plus dans le champs des accords Groupe dès lors qu’il ne fait plus partie du Groupe.      

Santé et Prévoyance L’accord qui détermine entre autres nos remboursements en matière de santé et nos cotisations .    
Handicap L’accord qui met en place des moyens y compris humains et partagés avec le groupe pour développer l’emploi des personnes en situation de handicap .    
Télétravail L’accord qui met en place le télétravail et détermine les conditions d’accès , et fixe les règles et les moyens.  

Moyens de Instances de Représentation du Personnel   Fonctionnement , communication et Evolution de carrière .    

Base de Données Economique et Sociale L’outil nécessaire aux processus d’information consultation du Comité d’Entreprise .    

Gestion des Emplois et des Parcours professionnels / Contrat de Génération Accords dit Groupe mais excluant explicitement Worldline du périmètre  

Prévention des Risques Psychosociaux   Accord qui avait été prorogé jusqu‘au 31 Décembre 2018 et n’est plus en vigueur, une négociation est en cours.    

Service Santé au Travail ( Médecine du Travail de Bezons, Infirmières sur site .., Assistance Sociale ..) Le service est dit « Groupe »      

Accord de méthode sur la Qualité de Vie au Travail Accord dit Groupe mais excluant explicitement Worldline du périmètre  


Cette  liste est non exhaustive et en cours de vérification. Mais l’essentiel est là !      

(*) Hé oui, le droit du travail nous protège – certes temporairement –
il protège les salariés des conséquences de ce changement (Ça vaut le coup de se battre pour le défendre ce code du travail si décrié et attaqué ! J ).
Que dit la loi ? La loi met en place une période de survie des accords de 3 mois, plus une période de 12 mois pour renégocier. En savoir plus      
Ce que revendique la CFDT  :  

la sécurisation immédiate de la santé prévoyance par la signature en l’état de l’accord Groupe sur le périmètre Worldline d’une part et l’établissement du contrat entre l’Assureur et Worldline, à l’identique de celui signé par le Groupe.  
La protection des droits des salariés de Worldline  sur une période plus longue que la seule loi : 2 ans (au lieu de 15 mois) permettant l’étalement des travaux de renégociation des accords.  

Les salariés de Worldline ne doivent rien perdre de leurs conditions de
travail et autres droits par le fait de cette séparation.  

Pour cela, La CFDT a demandé à la direction générale de Worldline
de s’engager : Tous les accords sociaux « perdus » doivent être re-signés en l’état pour une durée de 2 ans le jour de la vente. Seule cette re-signature permettra de garantir l’absence de perte de droits pour les salariés de Worldline et étaler les négociations.  

Cette solution a le mérite de simplifier les questions sociales du transfert et de sécuriser les conditions. Il n’existe aucune contre-indication qui
empêcherait l’entreprise de le faire.
La volonté politique de la direction  est questionnée. Elle a les moyens d’accompagner le changement. La solution est simple. La CFDT travaille à convaincre. A suivre   

La RH n’en peut déjà plus ( vous le constatez dans sa capacité à nous
répondre et a être à nos cotés chaque jour !. Avec la mise en place du CSE et l’égalité entre les hommes et les femmes en même temps, les négociations sont organisées et menées de façon très insuffisante, tendance
catastrophique. La sortie de Worldline va-elle faire passer
l’encombrement chronique coté RH à un total engorgement  ?
La CFDT propose des solutions !
         

En même temps, coté défense des salariés, la CFDT est extrêmement présente et active – on ne communique pas ! on bosse J d’abord .. comme vous pouvez le constater dans le contenu de cette communication, Alors on cherche très activement du renfort .. VENEZ …Engagez vous ! pour vous ,pour vos collègues , pour vos collaborateurs , et pour cette, pourtant belle, entreprise ?   

Des impacts économiques

Le sujet est complexe.

Le Comité d’Entreprise a été réuni vendredi 8 février pour la Première réunion du processus d’information consultation.

Le Comité a mis en place une expertise économique et sociale à l’initiative de la CFDT – qui a peiné à convaincre certain mais a réussi.    

Ce projet est une modification majeure pour Worldline.

Au sein de Worldline, au-delà d’un premier sentiment de soulagement ou quelque espoir d’une liberté retrouvée, le poids du groupe pèse très fort sur notre  quotidien et le rend pénible et lourd avec des outils et pratiques inadaptés à nos métiers, et des procédures inutiles peu efficaces, bref une perte de temps incompréhensible .. il s’agit maintenant de mesurer les risques et les enjeux.  

En matière d’organisation il circule d’ores et déjà que Worldline ne devrait pas se libérer des outils Atos ni quitter les locaux. 

Il va de soi que la CFDT va revendiquer une information consultation à part entière et dédiée sur toutes ces décisions structurantes pour notre avenir et sur lesquelles un peu de liberté ne nuira pas au bien-être de tous et à l’efficacité de l’entreprise.

La compétition entre les deux groupes ? Worldline est ou plutôt était la filiale spécialisée dans le paiement pour le Groupe. Quelles stratégie et relations entre les deux groupes ? Cet état va-t-il subsister dans une accord commercial ? et autres questions ?

Les relations entre les deux groupes .. Le poids d’Atos post séparation ? Le Groupe va-t-il continuer à imposer ses solutions et outils et pratiques ? Quelle véritable autonomie ?  

La capacité d’endettement de Worldline et donc sa capacité à se développer seul dans un contexte de restructuration du marché du paiement ou les prix sont hors de portée.

La perte de ce « Tiers one » compromet-elle  l’avenir de Worldline et en quoi ?

La Modification est également majeure pour Atos.  

Worldline influençait directement les résultats du Groupe. Le prévisionnel ATOS 2019 avec WL et sans WL est là  pour le démontrer.  Bref, beaucoup de questions à traiter .. à suivre

Des impacts institutionnels

Le changement implique que les insitutions représentatives du personnel du Groupe Atos soient modifiées. Les acteurs Worldline disparaissent et les instances sont reconfigurées. Chaque instance a ses propres règles de mise en place, nous n’allons pas les détailler ici. Les modifications concernent, par exemple,   l’actuelle administratrice salariée au Conseil d’Administration d’Atos, l’actuel secrétaire du Comité d’Entreprise Européen du Groupe Atos,  le Comité de Groupe France … Et coté Worldline, les nouveautés vont être la création d’un Comité d’Entreprise Européen, l’arrivée d’un (ou deux si la loi Pacte apporte la nouveauté que l’on attend !) administrateurs ou administratrices salariés, le Comité d’Entreprise Français n’est pas impacté.

Voilà. Beaucoup de travail et beaucoup de questions encore. Vous avez des questions ? des remarques ? Envoyez les sur notre boite à lettre sans attendre ou commentez ici. A vous et à suivre ..

Laisser un commentaire